• Est-ce une bonne idée d'utiliser des méthaphores animales ???

    Bon, je dois l'avouer, je n'aime pas les animaux plus que ça.

    Je ne leur veux pas de mal parce que je ne peux pas blairer la cruauté. Je ne fais pas de mal à une mouche (ou alors c'est qu'elle l'a cherchée).

    Mais bon, voilà, les animaux ce sont des animaux, je crois que je préfère les humains. Enfin... parfois... Souvent quand même.

     

     

    C'est un blogueur que j'aime bien. Il écrit joli sur le pas toujours beau... Je m'y retrouve, j'y vois de l'écho avec mes petites prisonnières : là , parce qu'il y a cette volonté d'humanité, de voir l'étincelle qui fait que l'Homme peut-être malgré tout bon et beau. Bref, je l'aime bien. Je suis son blog Alors Voilà : ici, je suis aussi le profil Fb de Baptiste Beaulieu.

     

    Hier, il a publié un post qui appelle au recueillement, à se souvenir de la cruauté gratuite :

    "Il y quatre ans, un chien dont je ne donnerai pas le nom assassina froidement dans une école de la République quatre personnes innocentes.
    C'était dans ma ville.
    Je n'oublie pas. La haine est toujours là, plus que jamais, qui rôde et allume des bûchers.
    Aimons-nous, nous les vivants, pendant qu'ils reposent en paix."

    Et une photo des victimes.

     

    Un chien ! Une figure littéraire pour marquer l'inhumanité criminelle... Pour déshumaniser celui qui doit l'être. Figure littéraire renforcée par le fait de ne pas nommer. Les hommes ont droit à une identité. Bon, faut pas être en Master de lettres pour piger ça.

     

    Parce que l'expression "être un chien" existe. Un chien n'est pas qu'une bête avec des poils qui tire la langue, lève la papatte et chie sur le trottoir. Non, un chien n'est pas qu'une bête qui aboie sur mon fils tétanisé, bête prolongée par une laisse au bout de laquelle se trouve une petite vieille qui me hurle "Nan mais ho ! Vous ne pouvez pas le tenir le gamin, là, il regarde mon chien et ça l'énerve, mon chien" (Véridique. Le benjamin a toujours été terrorisé par les chiens, il les fuit comme la peste... )

    Un chien, c'est aussi l'image de la cruauté. Cette acceptation doit certainement venir de temps fort lointains où les chiens-chiens n'avaient pas encore de mémères liées à eux et pourvoyeuses de croquettes "bon toutou". A cette époque, il y avait des clébards sauvages, de vraies bêtes, qui devaient bien bouffer et même qu'ils n'étaient pas super sympas, du coup. ben ouais, quand on a les crocs, on est souvent d'humeur chafouine.

     

    Mais oui, mais non. Un chien !

    Y'a les commentaires. On s'attendrait à du respect, du recueillement, de l'indignation.

     

    Mais oui, mais non. Un chien !

    Et de l'indignation, y'en a eu plein... pour défendre les chiens. (qui sont très gentils, toujours, qui ne font jamais caca, qui sauvent les gens, qui n'ont jamais bouffé un mouton. JAMAIS ! Les chiens sont des humains comme les autres...). Au moins un tiers des commentaires.

     

    Hyper digne. Vraiment classe. J'adore. Je sur-kiffe ce déferlement d'humanité sincère.

    Langues de vipères qui sifflent sur nos têtes.

     

    Alors, il aurait fallu écrire quoi ?

    "Ce porc" ? Et avoir les réactions indignées de la filière porcine ?

    "Ce loup" ? Et avoir les écolo en colère, en colère ?

    "Cet illuminé" ? Et avoir allumeurs de réverbères vénères sur le dos ?

    ...

    ...

    La polysémie est un beau pays. Avec ses plages de métonymies, ses criques de litotes, ses montagnes hyperboles...

    Un beau pays.

     

    On devrait y aller plus souvent, histoire de gagner en second degré.

    Et les chiens ? le second degré, ils connaissent ?

    Et les chiens ? Le manque de dignité, ils connaissent ?

    Et les chiens ? L'inhumanité, ils connaissent ?

    Je crois, oui... Ils la fréquentent plus souvent qu'il ne faut.

     

    Bon.

    J'avoue avoir parfois avoir des doutes sur mes congénères.

    Je devrais peut-être plus fréquenter les animaux. Ou pas.

    (nos deux poules me suffissent largement et pour tous les défenseurs de la cause animale, sachez quelles sont mieux traitées que certains êtres humains, elles ont une cabane en bois, de la paille sous les pattes et de la bouffe plus qu'il n'en faut. Et oui, on bouffe leur ovules... )

     

    Allez, love sur vous ! Aimez les chiens, aimez les gens, surtout... Indignez-vous pour de belles choses et lisez, allez en polysémie, je vous jure que ça aide à être humain !

    Je suis sur FB !

     

    Est-ce une bonne idée d'utiliser des méthaphores animales ???

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    lara
    Dimanche 20 Mars 2016 à 23:40
    Juste merci. Je suis "Baptiste" aussi...je n'ai pas voulu commenter car je n'avais pas les mots pour rester polie face a.... Voilà que les mots me manque t encore...Les gens chipotent plus sur l'utilisation d'un mot que sur la mort de personnes innocentes....
    Bref, merci pour cet article!
    2
    Lundi 21 Mars 2016 à 06:30
    Anne

    Je suis moi aussi une fidèle de Baptiste et... J'en suis resté sur le cul!! Passer comme ça à coté de l’essentiel... Pour... De la sémantique?

    3
    Eh Mdam
    Lundi 21 Mars 2016 à 07:55

    j'avais raté son post et la polémique stupide à propos de l'emploi de "chien".... Que croient-ils, ces gens, que les chiens vont être très peinés quand ils vont lire cela en allant sur Internet?? 

    4
    saskia
    Mercredi 23 Mars 2016 à 19:18

    Bonsoir , "barbare" aurait sans doute été plus juste...C'est pas bien grave ,mes chiennes ne sont pas rancunières..

      • Mercredi 23 Mars 2016 à 21:14

        Nan, mais c'est juste que le débat est indécent... On parle de la mort de gamins, tués de sang froid... Du coup, parler sémantique et défendre l'honneur des chiens, c'est juste à gerber !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :