• Est-ce une bonne idée que les migrants existent ???

    Parfois, quand je suis de trop bonne humeur, que la vie va bien (bon, c'est loin d'être tous les jours), je lis les commentaires des articles de la Voix du Nord.

    Il est évident qu'il faut absolument que j'arrête de faire ça, mais je ne suis pas toujours très rationnelle, en fait.

     

    Ce qu'il y a de magique avec les com de la VdN, c'est que c'est toujours la même chose, un tiers des com "c'est les migrants"

     

    Le chômage ? Les migrants ! Ils viennent chourer le boulot des bons Français.

    Parce qu'il est évident que tous les migrants sont attachés parlementaires.

     

    Une maman en grève de la faim parce que son salaire ne permet pas de couvrir les frais de la nounou ? Les migrants ! Si on s'occupait des gens comme on s'occupe des migrants !

    C'est sûr, si Jessica ou Nathalie venait de Syrie, elle n'aurait pas de soucis de garde vu que ces mômes sont morts dans un bombardement ou de faim ou noyés, morts genre décédés, si vous voyez ce que veux dire, morts pour toujours, pas juste morts au journal de 20 heures et après ils rentrent chez eux, non des enfants de 18 mois, de 6 ans, de 12 ans, morts, sans vie.

     

    Les émeutes en banlieue ? Les migrants !

    Tellement on est occupé à s'occuper d'eux qu'on ne peut plus fliquer les banlieues ? En même temps, mettre des rochers pour empêcher les gens de dormir sur le sol, déloger les camps de fortune (que ce mot est ironique, en fait, c'est génial langue française) ou taper sur des Érythréens, ça occupe un CRS.

     

    Un accident de voiture sur l'autoroute ? Un migrant !

    Les fumiers ils le font exprès de se faire écraser. J'en ai vu se réjouir de la mort d'un gosse de 16 ans. Et ça marche même si il n'y avait pas de migrants, mais juste un connard beurré comme un p'tit Lu qui a tué une famille... pas migrante pour un sou, Bah oui ! Il a peut-être cru voir un migrant sur le bord de la route, du coup, c'est l'embardée.

     

     

    Ça sert à tout, un migrant.

    Plus de dentifrice ?

    Salauds de migrants, avec tout le temps passé à les maudire sur FB, on n'a même pas pensé à acheter du dentifrice.

     

    En retard au taf ? Les migrants... ben ouais, baver sur les articles de la VdN, ça met en retard.

     

    La pluie ? Les migrants, eux au moins, ils sont à l'abri sous les ponts, on leur donne même des bâches.

     

    Du coup, la carie du gosse, ben... les migrants (voir au-dessus, le dentifrice, patin-couffin)

     

    Ta vie de merde ? Les migrants ! Quand on en est réduit à envier plus misérable que soi, c'est qu'on est vraiment tombé bien bas.

     

     

    Parce que c'est bien ça un des nœuds du problème, c'est que les auteurs de ces com haineux en sont réduits à envier les plus pauvres, les plus démunis, les plus faibles. J'avoue que le terme "auteur" est très mal choisi, parce que vu le nombre de fautes... ça défend la France en massacrant le français. Sordide. (oui, moi aussi je fais des fautes...)

    On arrive à faire croire à des gens qu'on s'occupe plus des migrants que d'eux. Pardon ? Et tes gosses, ils ne vont pas à l'école gratuite ? Quand t'es malade, t'as pas la sécu ou la CMU ? Tu vas pas à la piscine ? (à ton avis, ça coûte combien, une entrée à la piscine, en vrai... sans l'aide de la mairie ?), tu ne marches pas sur des trottoirs ou sur des routes ? Je pourrais en faire des lignes et des lignes... de notre naissance à notre mort, nous sommes soutenus par l’État, à différents niveaux, mais ouvrons les yeux sur ce qu'on a plutôt que d'envier la bouffe gratos distribuée à ceux qui n'en n'ont pas.

     

    On devrait aider, accueillir, soutenir ces femmes, ces hommes, ces enfants. Non, ça ne sont pas des "migrants", ce sont des réfugiés. Ils ont besoin d'un refuge. Ils fuient l'atroce, l'inhumain et nous, patrie des droits de l'Homme on leur colle nos soucis quotidiens sur le dos. Sur le dos, ils ont les crimes qu'ils ont vu, leur famille massacrée sous leur yeux, les tortures, la mort côtoyée de trop près.

    Quel genre d'humain peut les accuser de nous causer du mal ? Est-ce que les gens qui écrivent ces immondices peuvent se regarder dans les yeux. Oui, ils le peuvent. Ils sont devenus inhumains, parce qu'ils veulent bien gober des mensonges populistes. Et non, personne ne les force à croire, à adhérer. Il faut arrêter de chercher des excuses à la haine.

     

    Et non, les réfugiés n'ont pas de carte bleue pré-créditée, non, ils n'ont pas le RSA : voici un article très simple qui permettra à chacun de renvoyer un chouïa de vérité aux bas du front (je ne pense pas qu'ils écouteront... mais si jamais ça peut créer une brèche dans leur mur d'obscurantisme...) Infos ? Là !

    En 2016, 32 285 réfugiés ont reçu un titre de séjour (non, ils ne sont pas devenus français, ils ont juste un titre de séjour, c'est provisoire) : pour plus d'infos, cliquer là.Je rappelle que nous sommes 67 000 000 en France, faites le calcul vous-même du le nombre de français par migrants... Non, on accueille pas toute la misère du monde, on fait à peine notre part.

     

    Un lien avec un très beau texte de Ghislaine Roman, auteure jeunesse (il est sublime ce texte ! ) : Là !

     

     

    Et puis, qui sont ces gens qui bavent leur Haine ? Des français pur beurre de Guéméné (oui, comme les andouilles). Ils n'ont pas un grand-père, un ami, un beau-frère avec un nom en -os, en -sky, en -va ? Et le toubib qui leur sauvera la vie, la sage-femme qui mettra au monde leur enfants ? Sont-ils issus d'une pure famille ??

     

    Quelle honte, mais quelle honte... La France, le pays des droits de l'Homme.

     

    Que les choses soient bien claires : je vire les com racistes (et putain, allez pas vous faire du mal, perdez pas votre temps, allez voir ailleurs) et je dépose plainte, parce que c'est un délit. Ensuite, comme c'est déjà arrivé, on va me reprocher "tu donnes des leçons et tu ne fais rien" : ta gueule, juste ta gueule... Je ne donne pas de leçons. Jamais.

    Je vire donc aussi ceux qui me gonfle, ça suffit, ras-le-cul. Rien ne vous oblige à me lire, cessez donc de me suivre, ça m'ira très bien ! Et oui, ma vie à moi est assez douce, je n'ai jamais dit le contraire, en même temps, je contente de ce que j'ai.

     

    Une dernière chose, j'ai lu un com (véridique) où un mec outré, voulait lui aussi faire une greffe de la faim pour défendre les français... (non, il ne faisait pas un trait d'humour), je propose avant une double greffe cerveau-cœur pour ce monsieur.

     

    Hop ! Je suis sur FB  (la page du blog "on n'a pas 4 bras"), vous pouvez liker... ou pas... il suffit de cliquer... ou pas !

    Love sur vous... Courage...

    La photo a été prise cet automne aux jardin de Chaumont, sur le thème des jardins d'avenir : celui-ci représentait la montée des eaux suite au réchauffement climatique... Parce que, nous ne sommes à l'abri de rien.

    Est-ce une bonne idée que les migrants existent ???

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Bruno Le Jeune
    Samedi 18 Février à 09:48
    Merci à vous.

    J'aime, j'adore vos écrits.

    Bises à vous et aux enfants.


    Trop beau, et v'lan pour les C :

    Ensuite, comme c'est déjà arrivé, on va me reprocher "tu donnes des leçons et tu ne fais rien" : ta gueule, juste ta gueule... Je ne donne pas de leçons. Jamais.


    Bruno
    2
    Samedi 18 Février à 09:55
    Béatrice

    Continue d'écrire tout ça !

    Merci  <3

    3
    GM
    Samedi 18 Février à 10:18

    Mais oui, mais oui, il est temps, normal, sain, intelligent, raisonnable de se mettre en colère !

    Et merci pour la "greffe de la faim", ça va faire ma journée !

    4
    Fégustine
    Samedi 18 Février à 10:23

    Comme ça fait du bien de lire ce genre de texte...

    Merci Marion de savoir garder la raison!

    5
    GM
    Samedi 18 Février à 10:49

    En fait, que les migrants existent c'est une bonne idée : les rencontres avec d'autres, c'est toujours une source de richesse. En revanche que les réfugiés existent, c'est une très mauvaise idée : sans guerres, sans haines, sans déni de l'autre, ils pourraient choisir de rester dans leur pays ou migrer si le coeur leur en dit.

    6
    flo
    Samedi 18 Février à 10:54

    MERCI

    ya bien longtemps que je ne lis plus les coms nauséabonds , je fais sans doute un peu l'autruche, pas tout à fait, je sais ce qui se passe autour de moi, mais j'écoute mon coeur et ma raison qui va dans le même sens que le votre .

    Bonne journée

    7
    audla
    Samedi 18 Février à 14:13

    Merci pour ce texte, ça fait du bien! Entendu au nouvel an cette année: "...et en 2017 il faut mieux être réfugié que français pour être aider" Franchement j'entends ça j'ai mal au bide t'as beau dire ton point de vue mais non ça persiste et signe.

    8
    Vefa
    Samedi 18 Février à 15:03

    Merci d'exprimer tout haut ce que je pense tout bas

    9
    bbloisirs
    Samedi 18 Février à 19:21

    on est tous des migrants, j'ai l'occasion d'en rencontre toutes les semaines ( trop long à expliquer...) il ne faut surtout pas se priver de tout ce qu'ils peuvent nous apporter, on ne peut que s'enrichir ( et je ne parle pas d'euros ) en vivant ensemble nos différencesyes

    10
    Senga
    Samedi 18 Février à 20:36

    Merci ! Ça fait du bien de lire ton texte.

    Je suis assistante sociale. qu'est-ce que j'entends comme conneries sur les migrants, les pauvres, les RSAstes et les assistés...

    11
    Ann
    Dimanche 19 Février à 20:57
    Tu (je peux ?) lis mes commentaires ici et sur FB depuis un petit moment du coup si tu me situes un peu tu sais que tu n'auras pas a virer ce comm' là. Juste pour te dire qu'entre gens qui ne mangent pas de ce pain là ça fait du bien de se lire. Qu'ici quand c'est pas la réfugiés c'est les immigrés. Oui leur famille est en France depuis leur grand parents mais c'est toujours des immigrés. En plus ils sont jeunes. Ca craint. Et parfois même ils rattrapent au vol les gamins de ces sales bobos qui vont se crouter dans des flaques au détour d'un trottoir.
    Bouc émissaire différent mais même pensée. JP Pernaud et le chicon froid n'est pas loin.

    Mais quand on te lit c'est comme une barquette de fraise dans la main d'une maman sous la pluie. On se reconnaît. Ca fait du bien.

    Love sur toi. Love sur ta tribue.
    12
    Géraldine
    Lundi 20 Février à 15:14
    Merci pour ces mots
    13
    Eve
    Mercredi 1er Mars à 09:40

    merci pour ce post qui fait du bien !!! Un coup de gueule que je partage régulièrement!!

    14
    Magmag
    Dimanche 5 Mars à 00:42
    Merci beaucoup pour ce texte! Je suis tombée dessus par hasard et j'en suis enchantée, il dit très bien ce que je pense. Je reviendrai!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :