• Est-ce une bonne idée que le diplôme de maman existe ???

    Bon, d’accord, ça fait 25 fois que j’écris le même article. 25 fois que je m’énerve du même sujet… Je sais… mais ça m’éneeeeeeeerve !!!!

     

     

     

    Donc, la plupart des mamans ordinaires ne le savent pas, mais il existe une formation de maman. Cette formation est bien sûr diplomante, cela va de soi !

     

     

     

    Il y a différentes matières à maitriser… Que des matières très cool.

     

    L’éducation non violente.

    Le portage physiologique.

    Le « ne pas crier, jamais, jamais, jamais »

    Le non à la négation.

    La non punition…

     

    Bon, tout ça serait vraiment top (je le pense pour de vrai), si l’UV principale n’était pas la « haute valeur de soi-même », celle que si t’as une sale note t’es virée direct.

     

    Bref, quand tu as ton diplôme, tu as un devoir : éclairer les autres mères .

     

    Jamais les pères… eux, visiblement, ils n’ont pas besoin d’avoir un idéal à atteindre, ils aiment leur enfants, ils font des conneries, (autant que les mamans) et c’est pas bien grave, ils feront mieux une autre fois… ou pas… Mais ce qui compte, c’est le love. D’ailleurs, les pères entre eux, ne se jugent pas, ils ne se filent pas de conseils non plus… Ils s’écoutent et puis voilà.

     

    Alors que pour les mères, ce qui compte, c’est love, mais avec des principes. Des « c’est comme ça que c’est bien et pas autrement » et si tu peux regarder ta voisine en biais, c’est mieux.

     

    Donc, la maman diplômée, très généreusement, offre ses super astuces aux autres.

     

    Des super conseils :

    Pour ne pas craquer, le soir (après une journée bien merdique que les mômes sont à cran et la maman super épuisée), vers 18h12, prenez un bain et soufflez en téléphonant à une copine.

    (ben ouais… je vais faire ça, tiens !)

     

     

    Pour ne pas donner de fessées, respirez comme si vous aviez une paille dans la bouche… (c’est évident, les pailles, c’est vachement aidant quand tu n’as pas dormi de la nuit, que tu es pleine de vomi, que la machine à laver est en panne, que l’aînée braille que t’es vraiment conne parce que tu as refusé d’aller lui acheté un ipod (c’est chouette la préadolescence), que la petite benjamine ne fait que chouiner en taper des pieds parce qu’elle fatiguée…

    (nan, mais respire comme si t’avais une paille dans la tronche, quoi… je peux avoir plutôt un mojito au bout de la paille)

     

    Que la poussette, c’est vraiment inhumain. Qu’il n’y a que le portage de vrai.

    (Tiens ! Je n’y avais pas pensé… C’est vrai qu’il est bien connu que, lors de l’inquisition, une des pire torture consistait à allonger les gens dans un berceau…)

     

     

     

    Que ne pas allaiter, c’est un peu ne pas aimer ses enfants.

    (Humpfr…  )

     

    Que accoucher avec une péri, c’est hyper mauvais, ça refuse la part animale, ça n’est pas mettre au monde, ça n’est pas aimer…

    (Alors, moi, je ne suis pas une vraie maman… 3 césa… Hyper agréable aussi !)

     

     

     

    En revanche, il y a une chose qui n’est pas enseignée et dont il ne faut surtout pas avoir conscience, c’est l’empathie.
    C’est bien dommage, quand on s’érige en modèle de ne pas avoir conscience que au mieux, on n’est un modèle que pour soi-même, ou pire qu’on est un modèle de rien du tout.

     

     

    Alors, pardon, mais pardon, cette semaine, (comme toutes les semaines), j’ai vu passer au moins 12 articles sur la super-bientraitance, sur être parent en douceur… Ça m'irait très bien, parce que je préfère la douceur aux tartes dans la gueule s'il n'y avait un relent un peu fétide derrière ça.

     

     

     

    Je suis désolée, hein, mais, quasi à chaque fois, il n’y a que des conseils vraiment tout pourris, genre « pour ne pas donner de fessées, il suffit de le décider ».

    (Comme ça serait bien s’il suffisait de « décider » !)

     

    Comme ça serait facile.

     

    Et à chaque fois, histoire de bien te mettre le nez dans ton caca, les article finissent en disant « je ne vis pas au pays des bisounours, mes enfants ne sont pas des anges, mais moi, j’y arrive, alors pourquoi pas vous ??? »

     

     

    Bon, sauf, si je prends de la coke avec les pailles, je ne vois pas comment je vais arriver à tout gérer, juste avec une respi en paille et faisant un câlin à mon môme qui vient de vider mon parfum…

     

     

     

    Être parent, c’est plein de love, c’est plein de rires et sourires, c’est plein d’émerveillements.

     

    Mais être parent, c’est dur aussi, c’est fatiguant, c’est être endurant… et c’est recevoir des conseils à con qui n’ont qu’un effet : culpabiliser les parents à la place de les aider. Les renforcer dans l’idée que c’est trop dur, qu’ils sont trop pourris…

    Alors, oui, je suis persuadée qu'il y a des chouettes conseils, des chouettes méthodes, mais pardon, mais ça n'est pas un article en 7 points et 12 lignes qui va aider les parents. Sérieux ! Faut arrêter maintenant avec ça... Élever des enfants, ça demande une remise question quotidienne. C'est bien plus complexe que 7 conseils en 12 lignes. Qui peut croire ça ??

     

    Chères mères diplômées, vous pensez que c’est chouette, un parent, qui respire en faisant la paille face à son enfant qui lui fout des coups de pied ???

    Sauf que dans la vraie vie, le mômes te met des coups de tatates, tu respires comme si t'avais une paille dans la tronche (déjà, t'as l'air con), mais tu te dis que non, ça n'est pas suffisant, tu ne vas pas réussir à ne pas hurler.... Alors, tu hurles. Parce que tu es un parent de merde. Et que enfants vivent mal avec toi, que t'es pourri comme parent, que tu n'arrives à rien.

     

    Il est où, le bien, là ?? Où ???

     

    En vrai, ça ne sert à rien. Vraiment !

     

    Tous vos conseils pourris, fragilisent encore plus les parents.

    Alors, s’il vous plait, c’est un cri qui vient de l’intérieur, gardez vos conseils ri-pou pour vos belles-mères ! (ou vos belles-filles quand vos en aurez, vous serez assurées d’être une vraie belle-merde !)

    Foutez la paix aux autres mères avec vos jugements dégueulasses, parce que, au final, il s’agit bien de ça… De montrer à quel point vous êtes bonnes.

     

    Je veux bien vous admirer, mais ne faites pas croire que c’est facile ! Jamais !!

     

     

     

    Le seul bon conseil que j’ai reçu, c’est une puéricultrice, à la naissance de la cadette, qui me l’a donné :

    J’avais des doutes sur mon allaitement.

     

    Elle m’a juste dit « C’est vous la maman, c’est vous qui savez. Faites-vous confiance »

     

    Le second m’a été donné par une nouvelle pédiatre à la PMI, pas plus tard que lundi. Je galère avec les nuits de Ce Bébé. Elle m’a dit : « vous allez trouver ce qui lui va bien, c’est sûr… Ça prendra le temps qu’il faut, mais vous allez trouver »

     

     

     

    Parce que, c’est parfois dur d’être parents, on ne pourrait pas donner du love plutôt que de la culpabilité et du jugement à tout va ?

     

    Vous ne croyez pas que le monde n’est pas déjà assez à feu et à sang comme ça ???

     

     

     

    Allez, love sur vous !

     

    (je suis FB, sinon…)

    Est-ce une bonne idée que le diplôme de maman existe ???

    Est-ce une bonne idée que le diplôme de maman existe ???

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    T.L
    Vendredi 6 Mars 2015 à 21:23

    Rohlala ! Et ben merci pour cet article... Il me parle si bien de quand je m'sens dépassée : ces fameux conseils / prêt à penser alors surgissent d'un coin de tête et ramène leur fraise à la culpabilité et au sentiment de nullitude. N'arrivant plus à prendre de recul, j'avais besoin de réentendre que c'est nous la maman, c'est nous qu'on sait. Votre article me redonne le baume au miel sur le coeur. Par ailleurs, j'aime énormément votre blog, dont je picore un peu chaque jour les articles depuis quelques semaines : un régal.

    2
    Vendredi 6 Mars 2015 à 21:24

    Super merci !

    J'ai aussi des super lectrices/teurs... ça y fait beaucoup !

    3
    Cathy M-B
    Vendredi 6 Mars 2015 à 21:25
    Juste un mot : Merci
    4
    Vendredi 6 Mars 2015 à 21:30

    Chères mères diplômées, vous pensez que c’est chouette, un parent, qui respire en faisant la paille face à son enfant qui lui fout des coups de pied ???


     


    Rien que pour cette phrases, je te remercie de m'avoir tant fait rire.


     


    Je comprends...


    Et franchement, quand je me sens dépassée ou lorsque je prends ma décision et qu'on me fait culpabiliser, j'ai bien les boules. Parce que de toute façon... on fait son propre chemin merde... On passe notre temps à entendre qu'il faut laisser les enfants faire leurs erreurs pour apprendre. Ben, les parents, c'est pareil. On fait ce qu'on peut. Et comme tu le dis si bien. On trouvera bien ce qu'il leur va à nos enfants... ce sont les nôtres...! :)


     


     

    5
    NJ
    Vendredi 6 Mars 2015 à 21:31

    Tellement bien dit, tellement ce que je pense...

    La mère est la mieux placée pour savoir ce qui est bon pour son bébé. (La mère lambda j'entends, pas celles qui font volontairement du mal à leurs enfants, les battent, ou pire encore...)

    Et même si ce n'est pas parfait, tant que c'est fait et donné avec amour, alors c'est le meilleur pour ce bébé.

    6
    Vendredi 6 Mars 2015 à 21:35
    Hurler c'est libérer l'animal en nous! Donc ça rattrape l'accouchement "les 4 fers en l'air comme une conne, même pas foutue de recevoir son bébé en âme et conscience"( j'ai été conne par 4 fois. Oui j'ai lu ça sur un groupe bienveillant...)
    J'ai envie de dire love sur toi, j'ai envie de te dire que si un jour tu crée un groupe , un club , un ce que tu veux ( tant que y'a mojito, caïpirinha ou MARGARITA) je viens en courant. Et qu'il faut vraiment effectivement arrêter cette putain de culpabilisation qui souvent bous fait craquer !

    Bref... Merci...

    Et encore une fois... Je suis loooove de tes mots,ton blog...Tes images
    7
    Vendredi 6 Mars 2015 à 21:39
    Précision mes MARGARITA déchirent... ( le cocktail pas la pizza! Enfin si aussi...) et je peux faire les caïpirinha en parlant Portugais avec Daniela Mercury en fond sonore ! Mouhahaha
    8
    mathilde
    Vendredi 6 Mars 2015 à 21:43
    La vache ! Je n'avais pas réalisé à quel point ces "super conseils "sont contre productifs. Carrément nefastes, en fait.
    Ton regard sur la chose va sans doute m'aider à defaire quelques noeuds de "bonne conscience" ;-)
    Bon, sinon, pour ce bébé, que j'ai vu s'endormir au milieu de 8 autres enfants animés et jouant, je ne doute pas une seconde de sa capacité à trouver le chemin Du Dodo. Je partage avec toi le petit mot qui aide à trouver le temps moins long "pense à Noël " (ça m'a beaucoup aidée avec le bébé d'ici)
    9
    Vendredi 6 Mars 2015 à 21:56

    Merci de cet article, merci de dire enfin les choses comme elles sont. Juste Humaines. Juste réelles.

    10
    véro
    Vendredi 6 Mars 2015 à 21:57

    merci Marion , même si le mien est grand maintenant , plus d'une fois je me suis sentie aussi nulle , inférieure comme maman , et j'adore que tu t'énerves à juste titre .... De toute façon , suis sure que tu es une "maman qui déchire" ;)

     

    11
    Vendredi 6 Mars 2015 à 22:34

    Marion : Je te kiffe, si tu savais !

    Et moi aussi, le meilleur conseil que j'ai reçu est celui de me faire confiance. C'était ma sage-femme, je crois qu'elle ne se doute même pas de ce que ça m'a apporté. Bordel.

    12
    géraldine
    Vendredi 6 Mars 2015 à 22:35

    et oui quand on est parents, on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut!!!! çà fait du bien de voir qu'en fait, on est pleins dans la même situation..

     

    13
    Pat
    Vendredi 6 Mars 2015 à 23:41
    Pat
    Merci pour ce billet dont je partage chaque coups de gueule. Et merde aux diplômées !!
    Et comme je dis souvent, il y a ce qu'on veut bien nous montrer à l'extérieur, ces mères dégoulinantes de leurs perfections. Et puis il y a ce qui se passe réellement quand elles sont chez elles. Que ce soit pour ce sujet ou pour d'autres, on ne voit jamais derrière la porte des gens. C'est parfois loin d'être parfait !
    14
    Axelle
    Vendredi 6 Mars 2015 à 23:50

    On n'a pas 4 bras : je t'adore !

    15
    Samedi 7 Mars 2015 à 00:01

    Merci, merci, merci, je surkiff ton article, je mis retrouve, ça pourrait etre moi, 3 césa, pas de portage, pas d'allaitement, bref encore merci pour ce belle article cool

    16
    marie
    Samedi 7 Mars 2015 à 05:58
    Alors une bonne méthode pour ne pas les frapper. ...honnêtement je ne sais pas et je me demande où j'en trouve la force parce qu'entre le preado, le terrible two et la nourrisson accros à maman je suis au bord du burn out. Hier midi mon homme m'a trouvé enfermé dans la salle de bain les mains sur les oreilles et en larmes pendant que ma 7 mois huuuuuuuuuuuurlait et mon 27mois en profitait pour retourner la cuisine. Pas certaine que ce soit bon pour eux mais c'était ça ou le fait divers. J'ai sortie une phrase qui a beaucoup fait rire mon homme (pas moi) quand je n'ai pas pu me déplacer à plus de 15 cm de ma fille et que mon 27 venait de lui arracher son jouet ou de lui mettre un taquet parce qu'elle s'approchait de ses affaires. "Bon elle est où leur fiche qu'on appelle les parents? Le clae c'est jusqu'à 18h faudrait qu'ils viennent chercher leurs enfants "
    Bref chacun fait comme il peu avec ses moyens alors fuck la respiration à la paille
    17
    Rachel
    Samedi 7 Mars 2015 à 06:44

    Comme vous êtes toujours très juste dans vos textes! J'en ai chaque fois la larme à l'oeil, j'attends avec impatience chacun de vos écrits et ça fait du bien de s'y retrouver. ils ont de la chance ces enfants de vous avoir. 

    18
    Samedi 7 Mars 2015 à 07:39
    Homesweetmome
    On peut aspirer à mettre en place une éducation bienveillante, parler de son parcours, de ses essais, de ses choix, sans pour autant dénigrer tous les autres modes d'éducation. Personnellement, j'essaye de mettre en place une éducation bienveillante, je n'y arrive pas toujours alors je sais bien comme c'est dur d'élever un enfant. J'essaye comme je peux de respecter mes propres principes, je ne me permets pas pour autant de juger les autres. Chacun fait ses propres choix éducatifs. Et je trouverais dommage de devoir taire mon mode éducatif par peur de passer pour jugeante !
    19
    Noumie
    Samedi 7 Mars 2015 à 08:03
    Merci !!!!!!
    20
    Samedi 7 Mars 2015 à 08:32

    Alors, il n'est nullement question de taire son mode d'éducation !! Relisez l'article, Homesweetmome !!
    (pourquoi cette victimisation ??)
    Je dis juste que ça ne sert à rien de donner des conseils pourraves.

    J'allaite, j'essaie de bienveiller, je porte, je lis des histoires et je ne dis à personne de faire comme oim !! à personne !!

    21
    CAro
    Samedi 7 Mars 2015 à 09:36

    ça fait du bien de lire ce genre de chose!! Merci!!!

    22
    celcret
    Samedi 7 Mars 2015 à 10:12

    Oh merci merci merci enfin un article qui nous déculpabilise !! Etre parents ça s'apprend tout seul avec des difficultés parfois mais surtout des grands bonheurs !! Le plus important c'est de s'écouter, car seule une maman et seul un papa sait ce qui est bon pour son enfant....moi j'aimerais être comme les papas, ne jamais me prendre la tête faire les choses bonnes ou moins bonnes sans me faire de souci sur ce que va penser la voisine....dommage je suis une maman !!

    23
    Samedi 7 Mars 2015 à 12:00
    Ax-L

    Bonjour, je suis une maman de 5 enfants de 11 à 24 ans qui a fait un long chemin avant d'arriver à un mode éducatif plus bienveillant (je n'ai pas le diplôme, je crie encore parfois).

    Je voulais juste dire que si je n'avais pas rencontré/lu/discuté avec/regardé vivre/etc des gens (pères et mères) pratiquant toutes ces matières (et tous en cours de formation) pour la 1ère fois lors de ma 4ème grossesse, je n'aurais jamais pu remettre en question ma pratique parentale. Certes, entre la 1ère fois où je suis entrée dans ce monde plein d'amour, de douceur et de bienveillance avec la meilleure volonté du monde et aujourd'hui, il y a eu des moments de crise, de doute, de recul. Mais je n'aurais pas pu avancer sur ce chemin en restant seule. Oui je suis la mère de mes enfants et la mieux placée pour savoir ce qui est bon pour eux. Quand ça va bien. Parce que quand ça ne va pas, que je suis en pleine crise, au bord du burn out, rien ne vaut le soutien d'autres parents déjà passé par là. Je ne suis pas d'accord avec le fait qu'être parent, ça s'apprend tout seul. C'est justement là le danger je trouve. A partir du moment où on écoute les conseils de quelqu'un d'autre (sage-femme, PMI, médecin, parents, beaux-parents, copains...), c'est bien la preuve que non, devenir parent ne s'apprend pas tout seul. On a besoin d'être entouré. Surtout quand ça ne va pas.

    J'ai pris des choses, j'en ai laissé d'autres. Accouchement physiologique accompagnée par une SF pour le dernier parce que c'était possible mais pas à la maison, c'est un cap que je n'étais pas prête à passer. Plus de fessées/gifles, plus de punitions mais des sanctions/réparations. Pas de homeschooling, mais une grande latitude laissée dans le choix de l'orientation de mes enfants. Allaitement long, portage, parce que j'ai aimé ça, mais pas de couches lavables, j'avais déjà bien assez à faire avec les vêtements. Cododo tant que j'en ai eu besoin pour tenir la route entre les enfants, le mari, le boulot et la maison. Quand j'avais des doutes, que ça n'allait pas, je me tournais vers la liste de discussion dont je faisais partie. Je n'avais pas le sentiment d'être jugée dans mes faiblesses, je ne lisais pas les messages comme des conseils à appliquer à tout prix mais plutôt comme des pistes  à explorer. Ça me parlait/marchait/nous convenait, je gardais ; ça me paraissait au-dessus de mes capacités/ne me parlait pas sur le moment, je laissais, quitte à y revenir éventuellement plus tard. C'était un partage d'expériences. Ça m'a permis d'avancer. Peut-être parce que je n'ai jamais entendu parler de cette histoire de paille (j'avoue que ça me laisse assez perplexe...).

    J'ai aussi partagé mon expérience, mes choix avec d'autres. En essayant de formuler les choses de manière bienveillante, non jugeante et surtout pas comme une recette toute prête parce que nous sommes tous différents et nos enfants sont tous différents (et j'espère avoir réussi à faire passer ça dans ce commentaire, sinon j'en suis désolée et ça montre bien que je suis toujours en formation ;-) ).

    Je t'envoie du love, des chaudoudoux parce que c'est vrai que nous, parents, en avons grand besoin pour pouvoir ensuite en donner à nos enfants !

    24
    LittleMay
    Samedi 7 Mars 2015 à 12:10

    C'est maaaaaal car ton article me donne juste envie d'envoyer le lien à quelqu'un, ARGHHHH. Très bon. J'ai écrit un peu le même avec mes mots, et je partage totalement.... Merci :)

    25
    Samedi 7 Mars 2015 à 14:05

    Je ne dis pas qu'il ne faut pas partager son expérience, loin de là.

    C'est ce que je fais à longueur blog.

    Je dis juste qu'une liste avec 7 astuces (pourries... mais, ça s'est un jugement perso) pour ne plus mettre de fessées, c'est au mieux inopérant, au pire,ultra culpabilisateur...

    Quand j'ai besoin d'aide, d'un conseil, je demande, je cherche.

    Je ne dis pas que les parents ont la science infuse.

    Je dis : il ne faut pas faire croire qu'en respirant comme si on avait une paille dans la bouche qui va régler le pb des fessées... Je me gourre peut-être !

     

     

    Juste une chose : ne me faites pas dire ce que je dis pas ! Merci !

    26
    Samedi 7 Mars 2015 à 14:19

    J'espère ne pas être dans le lot que tu décris ! Parce que depuis le temps que je partage les expériences que j'ai pu avoir avec mes 4 nains et que j'essaie de montrer que ce sont des tests, parce qu'évidemment le quotidien est comme il est, mi-figue, mi-raisin. Que nul n'est parfait, moi la première ! Je me dis juste en partageant : j'ai galéré pour trouver ça, alors, si je peux faire gagner du temps à d'autres, c'est aussi  bien ! 

    Et pour le problème des fessées...beaucoup d'encre a coulé, les nerfs des mamans et des papas lâchent toujours un jour où l'autre. Je crois juste qu'en essayant de faire de notre mieux (même si parfois on peut très peu), on peut progresser, s'améliorer et réussir à faire autrement. Cela n'exclut pas d'avoir de mauvais réflexes et des idées stupides quand la fatigue prend le dessus. Sans compter que chacun fait avec sa réalité, toujours différente de celle du voisin (moi par exemple, je suis très régulièrement au pied du mur , et il faut que je trouve vite une solution sinon c'est la cata !).

    Alors...Oui au partage d'astuces, qu'il faut prendre pour ce qu'elles sont : une expérience personnelle pas forcément transposable et pleine d'imperfections. Certainement pas un diplôme de maman.

    27
    Samedi 7 Mars 2015 à 15:17

    cela m'a fait sourire de lire ton post ....oui aux partages d'expériences ou chacun peut y piocher ce qui lui convient ...non aux jugements ou aux idées préonçues qui font culpabiliser ....maintenant j'ai pris le parti de me dire que il y a des jours ou je me trouve super ...d'autres moins, d'autres moches...c'est comme ça ..Bien sur que j'essaye de faire toujours mieux ...mais si je n'y arrive pas tant pis..chacun ses limites...et puis un bon coup de gu....qd c'est nécessaire ça peut aussi mettre les choses au point ..;j'ai fait un post l y a peu à ce propos...Ce qui compte le plus avec mes 4 loustics c'est que je les aime, que je leur dit et aussi et surtout que je souhaite qu'ils deviennent ceux qu'ils auront envie d'être ! Allez je vais faire un bon dessert pour demain histoire d'entendre maman c'est  trop bon ! 

    28
    bbloisirs
    Samedi 7 Mars 2015 à 17:22

    3 enfants, grands maintenant qui n'ont pas l'air traumatisés, un boulot à plein temps...des cris de temps en temps, l'impression d'être la pire maman du monde...ils s'en sont remis et sont parents à leur tour..( au fait moi non plus je ne suis pas terrible, dès leur naissance : 3 césariennes en urgence avec anesthésie générale, l'impression de ne pas avoir participé !!!)

     

    Un seul précepte : "avant, j'avais des principes, maintenant j'ai des enfants !!! "

     

    fais ce que tu peux, fais ce que tu sens, prends soin de toi, la personne la plus importante pour toi c'est toi et les conseils laisse-les à celles ou ceux "QUI SAVENT" et qui mourront avec leurs certitudes. nos enfants savent faire la part des choses.

     

    Bon courage, prends soin de toi

    29
    Anna na !
    Samedi 7 Mars 2015 à 23:48

    RRRRAAAAAAHHHHH voilà un post qui fait du bien !!! (pardon, j'ai crié, ce n'est pas bien, je vais de ce pas m'infliger une "sanction-réparation" et continuer ce message en chuchotant de ma voix sensuelle)

    Tu sais quoi, je suis devenue si peu sûre de moi que j'ai acheté toute la bibliothèque de la mère-bienveillante-parfaite : les bouquins d'Isabelle Filiozat de Faber et Mazlich et j'en passe ... et moralité, je me suis dit qu'avant d'avoir le temps de tout lire, ingérer et mettre en pratique ... ben mes mousses auront 18 ans passés !

    Alors je vais continuer de faire de mon mieux, mais de mon mieux à moi, en mon âme et conscience, en acceptant mes failles et mes moments de faiblesse.

    30
    Maddie
    Dimanche 8 Mars 2015 à 10:19

    Réponse d'une fille, et non d'une mère !


    Je suis la seconde d'une belle fratrie de 5 (et je n'ai que des frères !).  Je suis maintenant adulte, mais pas encore maman. Voilà ce que ma dit ma mère, une fois que nous discutions éducation, et qui va bien dans le sens de ton article, il me semble : en effet, ce n'est pas le mieux, d'hurler sur ses enfants... On aimerai que ça n'arrive pas, et réussir à faire "mieux" en restant plus calme... Mais bon, ce n'est pas une mauvaise chose pour les enfants de comprendre qu'ils ont face à eux des êtres humains, et non des dieux ! Même nos parents ont des limites, et les enfants aussi doivent le comprendre petit à petit !


    Alors voilà , moi je suis très heureuse, et très fière, d'être la fille de deux être pas parfaits et plein d'amour !


    Merci pour ton blog !! Ca donne envie d'être maman ! Et vive les famille nombreuses !

    31
    Lundi 9 Mars 2015 à 10:31

    Oh oui, respirer par une paille, j'adore ce paragraphe :-) Plus sérieusement, oui, merci pour ce chouette article !!!!

    32
    marine
    Jeudi 12 Mars 2015 à 10:21
    ahah bien dis!
    Mon conseil préféré à donner c'est "Fais ta mayo à toi,les pots déjà préparé c'est vraiment pour dépanner quoi!!"
    Mes 4 sont encore vivants et bien heureux,alors vive la mayo maison.
    33
    Eowarandra
    Samedi 11 Avril 2015 à 17:00
    Je pense que l'intention de base n'est pas mauvaise et que tout ses "principes" de respect de l'enfant et de sa physiologie peuvent être hyper bons, mais il faut pas non plus se culpabiliser, se braquer, se juger entre parents. Chacun fait comme il peut et s'adapte aux circonstances et aux démons qui se trouvent être leurs enfants (la mienne on aurait peut être dû l'appeller "pomctionneuse d'énergie vitale" mais on a choisit Leana avant de savoir tout ça).
    34
    Mardi 19 Mai 2015 à 15:33
    ethamtam
    Je vote pour toi !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :